Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 19:46

Collectage-2012-030.JPG

 

 

Collectage-2012-039.JPG

 

 

Où : Mellé - Pays de Fougères

 

Quand : Mars 2013

 

Comment : Dans le cadre de la Semaine des Langues de Bretagne

et en l'occurence la Semaine du Gallo, j'accompagnais ce jour des étudiants chez Amédée,

90 ans, qui nous a longuement raconté sa vie de tailleur de pierre et ses années de Résistance.

Un grand moment de collectage !

 


Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Portraits noir et blanc
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 00:00


 

Je n'en pouvais plus
D'entendre ce morceau de granit

Me raconter son histoire
Depuis les origines.

J'avais beau lui dire : je sais,
Le morceau de granit continuait :

Soleil, déluge, incendie, ténèbres
Et le pire : l'eau goutte à goutte
Pendant des millénaires.

 


 

Extrait de "Art Poètique" Eugène Guillevic

 

 

 

Cervos-2.JPG

 

Photo : Sarcophage Mérovingien au Portugal

 


Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Images du granit
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 08:03

Portugal-2012--n-1-2170.JPG

 

 

Où : Lama da Missa (Barroso, près du grand barrage)

 

Quand : Juin 2012

 

Comment : Comme en Pays Gallo, où on appelait cela

"Une piquerie de choux"

dans le Tras os Montes, c'est l'occasion

d'un rassemblement et d'une fête de voisinage.

 

 


Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Portraits noir et blanc
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 06:53

8 Mars: La Journée Pour Le Droit Des Femmes!

par Kloë De Giroflée, jeudi 8 mars 2012, 18:39 · 

Pour Rappel:

Aujourd'hui, le 8 mars, c'est:

 

La Journée DES DROITS De La Femme:

 

 

Histoire de revisiter nos glorieuses combattantes:

D'Olympe Marie De Gouge (qui avait crée "La Déclaration Universelle Des Droits De La Femme", et qui fut guillotinée), en passant par les anglo-saxonnes, les "Suffragettes" (en 1900, les femmes étaient considérées comme inférieures aux hommes sur le plan intellectuel, et, étaient prises en compte, comme des mineures!).

Et, par Madame Simone Veil (pour son combat pour le droit à l'IVG, aujourd'hui remit en cause par Marine Lepen et son parti, car: considéré comme un "confort", et, par là même non remboursable!)...

 

Et, surtout, c'est une journée pour faire le point.

Sur les Droits Des Femmes, à travers le monde:

Dans toutes les civilisations, quelles soient patriarcales, qu'elles se servent de croyances, de religions, de sectes, d'idéologies, afin d’inféoder les femmes dans leurs libertés:

Inégalités devant:

La loi, les us et coutumes, les mœurs, les violences et mutilations, la justice, l'accès à l'éducation, la sécurité, la pauvreté, la santé, le travail, la parité en politique et aux postes à hautes responsabilités, devant l’égalité des salaires...

 

Et, pour finir, lutter contre les Féminicides (violences, meurtres, inégalités subis de par le Genre Féminin, parce que, justement: Femmes!):

Notre société n'a commencé que le début du travail: législatif, afin de modifier les comportements, les représentations et les actes!...

 

Imaginez la levée de bouclier, si un tel traitement avait été infligé à un peuple, une communauté, une religion...

Mais bon, puisqu'il s'agit de femmes, "bof", on a l'habitude (on en rit, aussi!)...

Ça me heurte, me choque, me révolte!

 

C'est bien là tout le sens du mot:

Féminicide, et, du négationniste, qui l'entoure!...

A quand, autant de réactions, de lois, identiques à celles sur les génocides?...

 

A travers l'humanité, de tout temps et lieux, les femmes sont et ont été victimes de violences sexo-spécifiques:

Excisions, mariages forcés...

Tuées sous les coups de leurs conjoints: Entre 4 et 5 femmes toutes les semaines! (A ne pas confondre avec un meurtre crapuleux, ou autre, qui lui, n'est pas dû au genre de la personne).

Les viols (de guerres, ou, au quotidiens: des centaines par jours).

Une femme est violée toute les deux heures.

Et, de leurs non traitement par la justice (parce la question est encore tabou et empreinte de visions archaïques et dégradantes pour le respect des Femmes)...

 

Oui, comme le souligne Gamita Christine, voir sur sa page et ses blogs, étaillés, sérieux et pointus:

http://susaufeminicides.blog.lemonde.fr/ et,

http://susaufeminicides.blogspot.com/ et,

http://www.hellocoton.fr/mapage/courroux ainsi que la page Face Book: https://www.facebook.com/groups/FEMINICIDES/ .

 

Le terme de FEMINICIDE souligne et met en exergue des questions Fondamentales pour l'avancée de nos civilisations (plus de la moitié d'êtres sur cette planète, sont des femmes, et, elles sont victimes du pire depuis des millénaires)!

 

Nous sommes à un tournant essentiel, comment ne pas s'engager dans ce combat?!...

Et, je pense qu'une majorité d'homme ne trouve pas son compte face à la situation qui est faite aux femmes!...

 

L'utilisation et la reconnaissance de ce mot "féminicide" serait une avancée majeure!

En terme de préventions, de représentations, d'explications, de mentalités, d'avancées concrètes et symboliques, de lois:

C'est ce qu'il y a à faire!!!

J'ai eu souvent ce sentiment, me sentant seule, et, voilà exactement que je rencontre ici, le terme approprié!...

Mettre des mots justes, sur les pensées et les actes, voilà qui a du sens, et les fait exister, donc combattre...

 

Même, si je me doute qu'il va falloir du temps, pour en saisir la portée, les grandes avancées sont toujours en proie à de grandes résistances et incompréhensions...

 

Voilà, le 8 mars, c'est un jour pour réfléchir, donner à penser, et, surtout continuer et ne rien lâcher du combat pendant le reste de l'année!!!!

 

Voilà un court texte de Gamita Christine, que j'évoquais plus haut:

 

"La synthèse des violences sexistes et sexuelles et de genre à l'encontre des filles et des femmes, dont contraintes, abus, empêchements, séquestrations induites et forcées, agressions, coups, viols, tentatives, mutilations sont "FEMINICIDES" et "FEMMICIDE":

 

1 - Terme non ambigu, même la construction en est limpide.

2 - Datant de 1801.

3 - 8 fois en Droit pénal Ibéro-américain.

4 - Symbolique majeure d'interdit jusqu'au tabou.

5 - facilitant, soutenant, renforçant, dynamisant toutes les activités de toutes les Organisations Non Gouvernementales, et, toutes les luttes féministes & humanistes.

6 - Constitutionnel puisque, requérant les violences Androcides au jugement: effets de la violence sexo-spécifique contre des garçons et hommes du fait de leur sexe."

féminicides androcides

susaufeminicides.blog.lemonde.fr

Qualification des violences sexo-spécifiques - Pour les décompter et les combattre!"

 

D'ailleurs, je ne cesse de m'étonner et de m'indigner que, les paroles et les actes sexistes et féminicides, ne soient pas inscrit dans les textes de la loi française, afin de pouvoir punir et juger coupable, ceux et celles qui enfreindraient la liberté, le respect et la dignité des Femmes!...

Alors (et, heureusement), qu'on y trouve les termes de: négationnisme, d'antisémitisme, d'appel à la haine et aux crimes racistes, ainsi que l'homophobie!...

Étonnant, NON ?!...

 

Chloé DORDAIN.

 

8 Mars 2012.

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 07:58

 

-        Je me souviens quand j'étais tout jeune. Pendant la guerre et sûrement avant…  la source qu'il y avait à la Braudais, qui existe toujours… les pharmaciens ils venaient chercher l'eau là pour faire vivre leurs sangsues. Parce qu'elle avait un pH 7. Il y avait très peu de sources qu'avaient un pH 7.

 

-        A la Braudais elle est forte : elle faisait 14° la source !

-        Les gens disaient ça !

-        Il y en a qui buvaient de l'eau et ils se saoulaient, on ne comprend pas!

 

Lucien et Auguste

 

 


Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Paroles d'anciens
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 04:51

« Le reum de sola » ( gallo/français : le rhume  de soleil)

 

Octobre 1940. Un lundi. La boulangerie Guillard en haut de la Rue de la Gare, est de service. Nous attendons le pain tout chaud. Parmi nous, un soldat allemand, logé tout près. Diplômé en droit de l'Université de Nancy, il parle sans accent, un français parfait. Il éternue, le plus discrètement possible, dans son mouchoir. La mère T. cultivatrice à la retraite, lui dit : " V'zètes comme ma, vous Monsieur, v'savez un reum de sola ! " Il me glisse à l'oreille : " Je croyais connaître le Français ! " Je lui ai répondu : " Rassurez-vous, c'est elle qui l'ignore ". Bardé de diplômes et simple soldat, ce n'était évidemment pas un hitlérien. Il m'avait confié, quelques jours auparavant : " Ce qui me désole, c'est que les Français n'ont pas l'air de réaliser ce qui les attend". Quatre ans après les Français avaient compris.

 

Jean Patin (fils)

 

*********

 

 

Le rentier

 

Mes grands-parents, vers 1900, habitaient une petite maison à l'entrée de l'actuel camping, proche de l'ex école de garçons. Mon père obtint à onze ans son certificat d'études et le directeur proposa de le garder encore une année. Arrive le Jour de l'An 1905. Repas de gala : poulet rôti et œufs à la neige. Mon oncle Victor, dix huit ans, déjà bon ouvrier carrier, toise son frère et dit à ses parents : " Vous avez l'intention d'en faire un rentier ? " Message reçu. En février, l'écolier débuta comme apprenti chez les frères Philippe au Montlouvier. Il y fêta ses douze ans en mars et fut élu, soixante ans plus tard, Président de la Fédération européenne du Granit, mais ne fut jamais rentier. Il s'appelait Jean Patin*.

Jean Patin (fils)

 

 

 

 

*Jean Patin crée la coopérative granitière de l'Avenir en 1921. Jean Patin quitte l'école pour entrer au travail sur un chantier granitier. Jeune militant syndicaliste ouvrier, il est à 28 ans l'un des quinze granitiers qui créent la coopérative granitière de l'Avenir. La confiance de ses camarades le porte aussitôt à la direction de l'entreprise et il n'abandonnera cette responsabilité que 44 ans plus tard. Les débuts de l'Avenir furent difficiles.

Jean Patin fut aussi premier président européen des granitiers. Grand syndicaliste, fondateur de l'amicale laïque locale, conseiller municipal pendant plusieurs années, il s'impliquait aussi dans le sport où il avait fondé l'Usol.

Créateur du ruban des granitiers bretons (épreuve cycliste aujourd'hui appelée tour de Bretagne), il fut aussi président du comité des fêtes et a été à l'initiative de la création d'activités culturelles au Familia (théâtre, cinéma). Il a aussi oeuvré à la construction d'un restaurant ouvrier au Val. Il est décédé en 1971.

 

(Source :  Ouest France - mai 2012)

 


Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Histoires de picaous
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 05:36

 

 

« Un rat de cave »

(Un contrôleur des indirects)

 

« Raïchu »

« Boisu »

(Un radis, un navet trop avancé qui tourne en bois)

 

« Ratrimer »

(Rappeler auprès de soi, se dit de quelqu’un

qui a des fréquentations douteuses).

 

« Ça redoubille »

(Se dit de la pluie qui redouble ou de la neige

– d’une personne qui fait demi-tour).

 «ça redouble de plus belle!»

 

« La grippe en règne »

(Epidémie de grippe)


  « Ça nettoie les reins » (lait baratté etc.)

« ça dëpoisonne » dit-on aussi

(ça désempoisonne)

Egalement, quand quelque chose est sain:

« ça nettoie le sang »

 

A propos de remerciements: «… n'en faut pas! »

 

 

« Ils sont rendus »

(Ils sont arrivés chez eux…)

 

« C'est (pas) des rentes aussi ça … »

(Quand ça coûte cher et qu'on n'a pas le choix)

 

« Des tassées de reuches »

Plantes qui poussent dans les marais,

les tassées en sont des touffes,

 des pieds épais.

Elle poussent dans ce qu’on appelle « des varvasiers »

Des lieux humides, des marécages.

 

« V'là des revenants »

(quand il y a longtemps que l'on ne vous a vus!)

 

« Rêver dans la galette chaude »

(être un peu dans la lune)

 

« A la r'vue ! »

(au revoir)

 

« Riche de vieux »

Avoir eu de l’argent par l’héritage.

 

« Rin »

(rien)

« Un p'tit rin tout neu

au bout d'un ruban bleu »

(Un petit rien tout neuf

Au bout d’un ruban bleu)

 

« Jouer rip »

(Se tirer d'affaire par un pirouette)

 

« Rire quand le diable se brûle »

 (Rire rarement - voir à Diable)

 

« Fallait rondir… ça rondissait ! »

(Fallait obéir, se faire petit)

 

« La rôte au chat »

« Balayer à la rôte au chat »

(Balayer sommairement)

 

« De la roupie de Sansonnet »

(Textuellement : de la morve d’étourneau.

 (Ce n’est pas grand-chose !)

 

« Rouchement de dent, de panse »

(Mal de dent, de ventre)

« Rouchement de cros »

(Crissement de dents)


Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:03

 C'est une hache en pierre que mon père a trouvé de l'époque… faut compter 2500 ans… Trouvée dans un talus à 150 mètres d'ici (la Galaiserie). A l'époque les gens rasaient les talus et puis mon père… je ne sais pas si c'est pas son frère avec la houe quoi… il a tapé dedans… "Tiens c'est bizarre ! Un caillou ! "… quoi… Il l'a jeté. Mon père qu'était assez érudit dans toutes ces choses-là déjà, il a dit "… mais c'est une hache en pierre ! " De la diorite… D'autres disaient qu'ils la mettaient dans une fourche de bois puis ils réunissaient ça avec des ligatures. Moi je crois que ce sont des pierres d'ici, pour la bonne raison qu'il y a un filon de bizeux là à… 200 mètres. Et qui n'est pas large.

 

 

…Et le polissoir :

 

Et là… en labourant encore une fois j'avais soulevé une pierre mais qui n'était pas du tout dans le coin où il y a du granit. C'est plus de ce côté-ci. Bizarre ! Et puis comme on a l'habitude de ne pas laisser de la pierre traîner dans les champs je l'ai apportée ici… Je dis elle est bizarre ! C'est un polissoir !…donc il y avait un atelier… Et c'est à côté de l'eau ! Le petit ruisseau il est à quinze mètres. Le petit ruisseau qui va à Monthorin. Tout concordait ! On voit bien que c'est une pierre travaillée.

 

Auguste

 


Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Paroles d'anciens
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 08:23

 

 

 

Portugal 2012 n°1 1342

 

 

 

Où : Mondim de Basto - Portugal

 

Quand : Juin 2012

 

Comment : Ce jeu de palet Portugais se pratique à quatre.
Deux par deux, séparés d'une dizaine de mètres,

les joueurs se jettent de gros palets lourds,

de façon à abattre une petite quille de bois

qui ressemble à notre "pibot" du pays gallo.

 

 

 


 

 

Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Portraits noir et blanc
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 05:01

 

 

 

15237 445511388841709 378545854 n

 

Il y en a beaucoup qui faisaient ça. On préparait notre poulet. On passait… on le mettait à cuire chez le boulanger. Pour aller à la messe. Le boulanger avait prêt de sa fournée… C'était très chaud. Il cuisait parce que la messe ça durait une heure et puis tout 'tait cuit et puis on s'en allait avec notre fricot. Tout était prêt… Ça sentait bon. Le poulet ou autre chose… On avait Sirène, la jument, elle était belle… On s'en allait mais on avait quelque chose pour tenir notre plat. Il paraît que la cuisine cuite chez le boulanger c'est la meilleure ! Je me rappelle celui qui s'occupait de ça c'était le commis… on lui donnait la pièce.

 

Odette

Repost 0
Published by Serge Prioul - dans Paroles d'anciens
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Louvigne-du-desert.over-blog.com
  • Le blog de Louvigne-du-desert.over-blog.com
  • : Des mots, des mots d'anciens, des mots populaires, des mots du quotidien, des mots doux pour dire que j'aime mais aussi des mots coups de gueule comme des cris... mais pas de mouton !
  • Contact

Recherche

Articles Récents